Luths dans les nuages

 Oud et performance d'Erbu : Silsila, luths dans les nuages

Lors de ses pérégrinations de musicien, Marc Loopuyt rencontre un jour l'univers inouï de l'Ebru, la « peinture à la cuve », aux confins de la Mer Égée en Turquie. Issu de Byzance puis connu à Venise et plus tard à Versailles, l'Ebru est l'art ottoman de la peinture sur l'eau qui produit le papier marbré. Art mineur caché sous les reliures dorées de cuir poussiéreux pour les uns, il fut considéré comme un art majeur par d'autres, nourrissant l'inspiration d'artisans et artistes européens comme Bernard Palissy. Les secrets de fabrication en partie perdus à la suite la révolution des Jeunes Turcs dans les années 19 20 furent redécouverts par quelques maîtres à partir des années 50. Zeynep Uysal y trouva sa vocation, relayant celles de la valeureuse génération des redécouvreurs. Avec Marc Loopuyt, ils se rencontrent un jour en Turquie pour découvrir... qu'ils résident tous deux en France ! Ils décident alors de combiner leurs univers en un foisonnant spectacle où mélismes colorés et arabesques musicales s'entrelacent dans le temps et l'espace lumineux.

Dans cette performance en temps réel, l'improvisation musicale à partir de pièces ottomanes et d'autres répertoires traditionnels le disputent à la composition architecturée de l'Ebru. Les élaborations de la peinture sur l'eau sont projetées sur écran ce qui permet des interactions menées tour à tour par l'œil ou par l'oreille. L'art de Zeynep Uysal se combine ainsi au duo Silsila formé par Marc et Thomas Loopuyt qui dialoguent tantôt à deux ouds, tantôt avec d'autres duos formés avec le tar (luth du Caucase), les percussions, et peut-être d'autres encore... en restant toujours dans un univers des arts traditionnels combinant la rigueur des règles de base avec la plus grande liberté de création dans l'instant.